Mobilité bancaire : est-il facile de changer de banque ?

Pendant des années, la mobilité bancaire a fait l’objet de longues discussions avant l’adoption et l’entrée en vigueur de la Loi dite Macron. Si le processus avant adoption a duré, c’était bien sûr pour voir comment sa faisabilité serait effective. Et, maintenant qu’elle est applicable, y a-t-il eu des avancées significatives qui opèrent dans le sens de la transparence de cette loi ? Autrement dit, mobilité bancaire : les banques facilitent-elles vraiment le travail de leurs clients ?

Changer de banque : un parcours du combattant

Les débuts des choses ne sont que rarement faciles à gérer. Avant d’avoir la loi Macron, le sujet sur la mobilité bancaire n’était pas très envisageable, du moins, elle ne connaissait pas autant de succès et ne suscitait encore moins d’engouement que ce que nous vivons ces jours-ci. En parlant de mobilité bancaire : les banques facilitent-elles vraiment le travail de leurs clients ? Au début, les banques étaient très fermées à l’idée que leurs clients pensent aller ailleurs.

Mobilité bancaire : est-il facile de changer de banque ?

De ce fait, elles ne livraient pas toutes les informations nécessaires rendant effectifs ces départs. Les consommateurs, évaluant le coût de l’information et les coûts qu’engendrerait un changement de gestionnaire de compte peu connu, restaient alors sur leur faim. Les banques n’appliquaient pas leur devoir de supporter les démarches de changement exprimé par leur client. Selon une enquête datant de la mi-juin à Septembre 2010, seulement 39% des banques s’engageaient à 100% pour aider leur ancien client.

Avec la Loi Macron, changer de banque est enfin facile

La loi Macron connait un franc succès dans le quotidien des Français. Son entrée en vigueur a beaucoup facilité les choses, la mobilité bancaire : les banques facilitent-elles vraiment le travail de leurs clients ? La prise de connaissance des mesures favorisant le changement de banque a mis en confiance les consommateurs, dans la mesure où ils n’ont pas beaucoup d’effort à fournir au cas où ils souhaiteraient s’engager avec une autre banque.
Leur action se limitant à demander expressément à la nouvelle banque leur souhait de départ, quitte à celle-ci d’engager les démarches nécessaires avec la banque d’origine du client pour concrétiser ce transfert. Depuis la mobilité bancaire : les banques facilitent-elles vraiment le travail de leurs clients ? Oui en effet, car ceci leur permet de se mesurer par rapport aux autres banques pour améliorer leurs prestations. Le consommateur est désormais acteur et décideur.