Crédit : 5 astuces pour convaincre votre banquier

  • Contexte favorable pour réaliser des projets grâce à la baisse des taux et de chômage
  • Mettez-vous à la place du prêteur et faites une demande en fonction de ce que vous pouvez rembourser
  • Rassurez le prêteur sur vos revenus, capacité d'épargne et comparez les offres avant de vous engager

La baisse des taux, l’embellie économique, la baisse du chômage rendent le contexte plus que favorable pour réaliser des projets qui vous tiennent à cœur. Cela peut être l’achat d’un véhicule, d’un appareil ménager. Vous envisagez de voyager, de vous marier ou encore de financer les études d’un de vos enfants. Ou pourquoi pas, vous projetez d’acheter un logement ou une voiture. Tout est possible actuellement. Il suffit de trouver un bon prêt. Comment le faire ? Il faut surtout agir avec clairvoyance et avec bon sens.

Crédit : 5 astuces pour convaincre votre banquier

Mettez vous à la place du prêteur

Des milliers de consommateurs souhaitent bénéficier d’un prêt qu’il soit un crédit à la consommation ou un crédit immobilier. Autrement dit, les organismes de prêt croulent sous de nombreuses demandes de prêt. Un préposé est en charge d’examiner de nombreux dossiers dont le vôtre. A sa place, que ferez-vous ? Il accordera beaucoup d’attention aux demandes sérieuses et solides. C’est-à-dire à ceux qui ne comportent pas beaucoup de risques de non remboursement.


Demandez ce que vous pouvez rembourser

Il est tentant de demander plus d’argent. Plus qu’il n’en faut. Vous avez par exemple en vue d’acheter un vélo pour 700 euros mais vous allez demander plutôt un prêt personnel de 2000 euros auprès d’un prêteur en sachant que 700 euros correspondent bien à votre situation financière. C’est une mauvaise demande qui risque de ne pas aboutir. Grâce à cet organisme de prêt personnel, disposez d’un prêt qui convient à votre profil.

Rassurez le prêteur de vos revenus

Parmi ces critères d’octroi de prêt figurent vos revenus. Ils doivent être réguliers, assez fournis. Vos charges ne doivent pas excéder les 33% de vos revenus. Cela suppose que vous disposez d’une profession stable qui restera inchangé ou qui sera même améliorée ou consolidée jusqu’au terme du prêt.

Ayez une bonne capacité d’épargne

Vous n’avez pas un travail stable. Ne donnez jamais un signe en ce sens. Montrez au prêteur que vous disposez d’un bas de laine important, fruit de vos épargnes et que vous arrivez à alimenter régulièrement. Vous avez un bon cursus bancaire et vous n’avez jamais été victime d’un incident bancaire. Autrement dit, prouvez que vous n’êtes pas une personne potentiellement surendettée et que vous aviez toujours honoré vos engagements financiers.

Comparez les offres avant de vous engager

Vous ne demandez pas un prêt dans le vide. Sur la base de votre projet et utilisant un simulateur sur un site de crédit en ligne, vous devrez connaitre votre capacité de remboursement et déterminer le type de prêt, le montant, la durée, les mensualités, le TAEG. Vous aurez de nombreuses offres ? A vous de choisir celle qui convient à votre profil.

FAQ

Quelle est la reconversion possible pour un banquier ?

La reconversion possible pour un banquier pourrait être de se tourner vers les métiers de la finance en entreprise, tels que consultant financier ou analyste financier. Une autre option pourrait être d'exercer en tant que conseiller en gestion de patrimoine pour aider des particuliers à gérer leurs finances. Il est également possible de se reconvertir dans le domaine de l'enseignement en dispensant des cours sur la finance et l'économie.

Enfin, certains banquiers peuvent choisir une reconversion plus radicale en changeant complètement de secteur professionnel et en poursuivant leurs passions ou centres d'intérêt.

Quel diplôme (ou bac) faut-il obtenir pour devenir banquier ?

Pour devenir banquier, il faut généralement obtenir au minimum un diplôme de niveau bac +2 en économie ou en finance, tel qu'un BTS Banque ou un DUT Gestion des Entreprises et Administrations. Cependant, pour avoir une meilleure reconnaissance et évolution dans ce métier, il est recommandé d'obtenir un diplôme de niveau bac +5 comme une licence professionnelle en Banque ou un Master en Finance.

Ces formations permettent d'acquérir les connaissances nécessaires et les compétences requises pour exercer le métier de banquier avec succès.

En quoi consiste le devoir de conseil du banquier envers son client ?

Le devoir de conseil du banquier envers son client est une obligation légale qui consiste à guider et informer le client sur les produits et services bancaires disponibles, ainsi que sur leurs avantages et inconvénients. Le banquier doit également analyser la situation financière du client afin de lui proposer des solutions adaptées à ses besoins.

Cette responsabilité vise à assurer la transparence et l'éthique dans la relation entre le banquier et son client, pour garantir une prise de décision éclairée pour ce dernier.

Gaelle Durand
Journaliste sur Actus Banque