Etude : le Belge emprunte de plus en plus

C’est le quotidien néerlandophone (mais belge) Het Laatste Nieuws qui a révélé l’information cette semaine dans ses pages économiques : une enquête réalisée par TNS (Taylor Nelson Sofres) à la demande d’Axa indique que les Belges effectuent de plus en plus de prêts personnels.

Les prêts personnels ont le vent en poupe en Belgique d’après cette étude menée par TNS. En effet, les chiffres publiés dans ce rapport sont implacables : en 2010, 6% des prêts personnels étaient utilisés alors qu’aujourd’hui ce taux s’est élevé à 15%. Parmi les achats concernés, on trouve tous types d’achats personnels, c’est-à-dire que cela va de l’achat d’une nouvelle voiture à des biens électroménagers en passant par des vacances, la rénovation d’une maison, des livres scolaires, du matériel électroménagers ou Hi-Fi, etc.

Etude : le Belge emprunte de plus en plus

  • Flore complète portative de la France, de la Suisse et de la Belgique: de la France, de la Suisse et de la Belgique

Ces chiffres semblent également corroborés par l’Union Professionnelle du Crédit (UPC) puisque celle-ci vient d’indiquer qu’à la fin de l’année 2012, les Belges cumulaient 2 millions de prêts à tempérament (c’est la même chose que des prêts personnels), soit une augmentation de 12% par rapport à 2002. Et cette augmentation se répercute encore plus au niveau de la somme totale que représentent ces prêts personnels puisqu’ils s’élèvent aujourd’hui à quelque 16 milliards d’euros, soit une augmentation de 57% sur 10 ans.

Conclusion : le Belge emprunte de plus en plus souvent mais il emprunte surtout des sommes plus importantes qu’auparavant. Malheureusement pour les banques, cette hausse des crédits personnels à une incidence majeure sur les défauts de paiement puisque la somme de ces derniers atteignait tout de même 2,888 milliards d’euros en août 2013. Un record absolu en Belgique.

FAQ

Quel est le niveau d'endettement actuel de la Belgique ?

Le niveau d'endettement actuel de la Belgique est assez élevé, représentant environ 114% du produit intérieur brut. Cependant, ce taux reste stable depuis quelques années malgré la crise économique mondiale. Le gouvernement belge met en place des mesures pour réduire progressivement cette dette et assurer la stabilité financière du pays à long terme.

Il est donc important de suivre de près cette évolution afin d'éviter toute situation de crise budgétaire.

Comment évolue le taux d'endettement en Belgique ces dernières années ?

Le taux d'endettement en Belgique a connu une hausse constante ces dernières années, atteignant des niveaux records. Cette augmentation s'explique notamment par les dépenses publiques croissantes et les mesures de relance économique mises en place pour faire face à la crise sanitaire.

Toutefois, le gouvernement belge reste vigilant pour garantir une gestion saine des finances publiques et préserver la stabilité économique du pays. Il est donc crucial de trouver un équilibre entre l'investissement nécessaire pour stimuler la croissance et la maîtrise de la dette publique afin de maintenir la confiance des marchés financiers.

Existe-t-il un plafond pour le taux d'endettement en Belgique ?

En Belgique, il n'existe pas de plafond fixe pour le taux d'endettement. Cependant, généralement les banques considèrent qu'un taux d'endettement ne devrait pas dépasser 33% des revenus du ménage.

Il est conseillé de ne pas dépasser ce seuil afin de garantir une bonne gestion financière et d'éviter les risques d'endettement excessif. Il est donc important de calculer attentivement son taux d'endettement avant de contracter un prêt.

  • Une enquête menée par TNS pour Axa révèle que les Belges effectuent de plus en plus de prêts personnels.
  • Le nombre de prêts personnels a augmenté de manière significative, passant de 6% en 2010 à 15% actuellement.
  • Les chiffres montrent également une augmentation des sommes empruntées, avec un total de 16 milliards d'euros aujourd'hui, soit une augmentation de 57% en 10 ans. Cette hausse entraîne cependant une augmentation des défauts de paiement, atteignant un record absolu en Belgique à 2,888 milliards d'euros.
  • Réussir le concours d’entrée en médecine: Physique Chimie Mathématiques Biologie
  • Réussir l’examen d’entrée en médecine – S’entrainer avec des QCM de maths pour le jour J
Gaelle Durand
Journaliste sur Actus Banque