Quels sont les motifs de refus d’un rachat de crédit ?

Le rachat de crédit est une solution financière qui permet de répondre à un endettement excessif. Elle consiste à regrouper des crédits en un seul contrat pour alléger les mensualités et envisager d’autres projets. C'est une solution avantageuse à divers égards. Cependant, une demande de rachat de crédit n'est pas toujours acceptée. Découvrez donc les motifs d’un possible refus de rachat de crédit.

Refus de rachat de crédit dû à une situation financière fragile

Lorsque vous faites une demande de rachat de crédit et que les banques constatent un faible apport ou une situation financière fragile, vous aurez un refus. Ces banques s’assurent que vous avez un salaire ou une rentrée d’argent compris entre 1300 € et 1500 € en moyenne. En plus de cela, si votre taux d’endettement est supérieur à 33 %, le dossier sera rejeté. Veillez donc à remplir toutes ses conditions si vous voulez un rachat de crédit, car c’est l’une des principales raisons d’un rejet.

Quels sont les motifs de refus d’un rachat de crédit ?


Le non-respect des critères d’éligibilité

Les institutions financières fixent des critères sur lesquels elles se basent pour accorder le rachat de crédit. Il faut en un premier temps avoir un âge compris entre 25 et 75 ans pour être éligible. Par la suite, c’est important de disposer d’un nombre et d’un certain type de crédit. Avoir au moins deux crédits à coupler et l’un des deux doit être un crédit de consommation.

Vous devez avoir un contrat de travail en CDI ou être à la retraite. Pour les travailleurs indépendants, ils doivent fournir la preuve d’une activité de 3 ans au minimum.

Le fichage à la Banque de France

C’est l’un de principaux motifs du refus d’un rachat de crédit. On dénombre deux types de fichage distincts à savoir le fichage FICP (fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux participantes) et celui FFC (fichier central des chèques). Le mieux serait de ne pas figurer sur l’un de ces fichiers. Cependant, les institutions financières sont libres de vous accorder un rachat malgré cela. C’est donc possible d’avoir un rachat si toutefois votre nom est sur l’une de ses listes.